Player laden ...

Musée des beaux-arts du Locle

Le Musée des beaux-arts du Locle expose aussi bien des artistes de renom que des artistes émergents au talent incontestable. Avec la volonté de croiser les disciplines artistiques et de créer des passerelles entre elles, le musée fait ainsi entrer l’art vivant dans ses murs.

Expositions variées
Trois fois par an, des expositions temporaires démultiplient les points de vue. Estampes, photographies, installations, peintures… les expositions monographiques et thématiques réunissent l’art d’aujourd’hui et d’hier, d’ici et d’ailleurs. Porté par la double ambition d’offrir une programmation à la fois pointue et audacieuse, le MBAL expose aussi bien des artistes de renom que des artistes émergents au talent incontestable.

Programmation actuelle
A partir du mois de février, le MBAL met à l’honneur l’artiste conceptuel
américain Sol LeWitt (1928-2007), qui n’a cessé durant toute sa carrière
d’explorer la répétition de formes et de modules. 6 wall drawings (dessins muraux) datant de 1973 et 1974 seront réalisés au crayon à mine sur les murs du musée et présentés durant 8 mois. Parallèlement à l’exposition Sol LeWitt, le MBAL consacre une exposition monographique à Anni Albers (1899-1994), artiste qui appartient à la génération des pionniers de l’art abstrait. Ayant étudié dans la fameuse école d’art du Bauhaus en Allemagne, son pays d’origine, Anni Albers émigre aux Etats-Unis dans les années 1930 avec son époux, l’artiste Josef Albers, où elle se dédie entièrement à son art. L’exposition présente une vue d’ensemble de l’oeuvre gravé d’Anni Albers, technique qui lui permet d’explorer tant les couleurs vives que les formes géométriques.

Le MBAL poursuit son exploration de l’abstraction en invitant notamment la
plasticienne suisse Claudia Comte (1983) qui réalise une sérigraphie inédite pour le musée, éditée à 30 exemplaires et proposée à un prix préférentiel aux membres du MBAL. Lauréate du Prix de la Ville du Locle 2015 décerné lors de la Triennale de l’art contemporain, Comte s’inscrit dans la lignée de Albers et LeWitt en jouant autour de figures géométriques. 2 artistes complètent cette programmation ambitieuse : le graveur suisse Wolfgang Zät (1962), ainsi que le photographe d’origine serbe Ljubodrag Andric (1965), exposé pour la première fois en Suisse et présenté dans le cadre du Printemps culturel neuchâtelois consacré cette année aux Balkans.

weniger lesen

arttv Dossiers

Kulturnachrichten

CLICK Unser eMagazin